Lettre de l’ARGEF

GenERe s’associe à l’ARGEF (Association de Recherche sur le Genre en Éducation et Formation) dans cette lettre envoyée aux ministres pour la formation des éducatrices et éducateurs aux questions de genre.

le 7 juin 2014

ARGEF
ASSOCIATION DE RECHERCHE SUR LE GENRE EN EDUCATION ET FORMATION

contact@argef.org / www.argef.org

ARGEF-France

Le vieux bourg

01400 Abergement Clémenciat

à Madame Najat Vallaud-Belkacem

Ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Monsieur Benoît HAMON

Ministre de l’Éducation Nationale

de l’Enseignement Supérieur

et de la Recherche

Madame Fioraso

Secrétaire d’État à l’Enseignement

supérieur et à la Recherche

Mesdames, Monsieur,

La loi de refondation de l’école et de rénovation de la formation des enseignant.e.s et des personnels d’éducation précise que tou.te.s les étudiant.e.s ont droit à une formation aux questions relevant des thématiques interrogées par les études de genre.

A cette occasion, notre association de recherche, ARGEF-France, veut promouvoir 30 années de recherche sur ces thématiques et soutenir des propositions concrètes d’enseignement sur le genre.

L’enjeu est considérable, si nous voulons, comme le demande la loi, que tou.te.s les enseignant.e.s, éducatrices et éducateurs soient formé.e.s. Ces enseignements leur donneront les moyens de répondre aux parents et aux partenaires sur des questions qui parfois ne font pas consensus mais répondent aux inégalités scolaires, sociales, culturelles et s’inscrivent dans les missions de l’école.

Aussi nous attirons votre attention sur les urgences suivantes :

  • Identifier la réalité des enseignements sur le genre, dans les maquettes de master et leur mise en œuvre

  • Promouvoir des propositions concrètes pour ces enseignements obligatoires

  • Assurer la mise en œuvre de ces enseignements dans chaque ÉSPÉ pour chaque mention de master MEEF

Dans une perspective de mise en synergie des différents partenaires et afin de favoriser un aboutissement indispensable, nous sollicitons l’organisation d’une rencontre rassemblant les différents partenaires et interlocuteurs concernés :

  • Représentant.e du Ministère du Droit des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

  • Représentant.e du Ministère de l’Éducation Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

  • Réprésentant.e du Secrétariat d’État de l’enseignement supérieur et à la recherche

  • Représentant.e du Département des stratégies des ressources humaines, de la parité et de la lutte contre les discriminations (dirigé par Agnès Netter)

  • Représentant.e de la direction des ÉSPÉ

  • Représentant.e des Universités

  • Représentant.e des Rectrices et Recteurs d’Académie

  • Représentant.e du CSP

  • Associations de recherche

  • Associations d’enseignant.e.s

Nous espérons ardemment que notre demande pourra être entendue.

Veuillez recevoir, Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, Madame la Secrétaire d’État, nos salutations distinguées.

Association ARGEF-France

Signataires :

  • ANEF (Association nationale des études féministes)

  • ARGEF (Association de recherche sur le genre en éducation et formation)

  • ARPEGE (Approches pluridisciplinaires du Genre), Maison des sciences de l’Homme et de la société de Toulouse

  • ASES (Association des sociologues enseignants du supérieur)

  • Collectif « Genre, recherche, éducation, la bonne rencontre »

  • Les Désobéissant-e-s, Association féministe mixte laïque

  • EFIGIES (jeunes chercheur·e·s en Études Féministes, Genre et Sexualités)

  • GenERe (Genre, épistémologie et recherches) laboratoire junior de l’ENS de Lyon

  • Groupe Genre du Centre d’Etudes et de Recherches sur les Emplois et les Professionnalisations de l’Université de Reims Champagne-Ardenne

  • IEC (Institut Emilie du Chatelet)

  • Mnémosyne (Association pour le développement des l’histoire des femmes et du genre)

  • REFH (Réussir l’égalité femmes-hommes)

  • SOPHIA (Réseau de coordination des études féministes en Belgique)

Comments are closed