Journée d’étude « Produire des hommes »

Genere  vous invite à sa journée d’étude : Le jeudi 5 mars 2015, de 10 heures à 18 heures, à l’ENS de Lyon,  15 parvis René Descartes, 69007 Lyon, sur inscription (cliquez ici) :

Produire des hommes : La production des modèles de masculinités : sources et pratiques de recherche.

Longtemps parentes pauvres des études de genre, les études sur les hommes sont actuellement en pleine expansion. Elles rendent « les hommes visibles comme sujets sexués » et démontrent « que la masculinité a une histoire » (Ropert & Tosh, 1991). Autrement dit, on ne naît pas homme, on le devient, et ce notamment par un processus de socialisation à des discours, des images, des produits culturels. Les chercheur.e.s participent à la déconstruction de ces modèles de masculinité en analysant les contextes dans lesquels ils sont produits, leurs sources, ainsi que leur réception, leurs appropriations, leurs reconfigurations.
Or cette démarche théorique elle-même n’est pas dénuée de normativité : si on porte un oeil déconstructiviste sur les sources, il importe d’englober dans un même regard les productions des chercheur.e.s, dans un effort réflexif. Cela est d’autant plus nécessaire dans un contexte de vif débat sur le genre et la crise de la masculinité, tant dans le champ politique que dans le champ scientifique : les discours universitaires sur les masculinités sont plus que jamais susceptibles de participer au débat public, voire d’être récupérés.
Dans cette journée d’étude, nous souhaitons nous saisir de cette actualité pour questionner non seulement les objets qui produisent des modèles de masculinités, mais aussi notre positionnement en tant que chercheur.e, et les effets de nos propres recherches sur le champ social et politique.

Matinée : La production des masculinités : discours, récits, images (salle F 04)

Laure Sizaire :  « Les masculinités au prisme du marché matrimonial globalisé. »

 

Delphine Moraldo : « Expression et diffusion d’un modèle héroïque de masculinité dans l’alpinisme d’après-guerre. »

 

Patrick Farges :  « Masculinités germano-juives : le cas des Yekkes en Palestine/Israël après 1933. »

 

Aurore Fossard : « Couillus mais couillons. La masculinité indésirable du photographe paparazzi à l’écran. »

 

Interventions suivies d’une discussion.

 

 

Après-midi : L’activité de recherche comme acte de production de modèles de masculinités (salle F101)

Isabel Boni : « Les patrons et la chercheuse. Ordre de l’interaction, genre et réflexivité. »

 

Florian Voros : « Complicité masculine et épistémologie féministe. »

 

Sylvie Chaperon : « Théorie des savoirs situés et production des savoirs sur les sexes. »

 

Table ronde.

 

 

 

En soirée, l’association ENScène proposera son spectacle Orlando, adaptation du roman du même nom de Virginia Woolf.

 

affichemasculinitéslastessai