Octobre 2014 : « Que faire de la ‘théorie du genre’? »

Cette journée d’étude se déroulera le vendredi 17 octobre 2014 à l’ENS de Lyon (site Buisson le matin, Descartes l’après-midi).

Argumentaire

Le genre n’a jamais été aussi présent dans les médias. Depuis 2011 et la querelle liée aux manuels de SVT, et surtout 2012 et 2013 avec la loi « Mariage pour tous », il fait l’objet d’une controverse alimentée surtout par les réseaux catholiques et/ou de droite. Mais est-ce bien du genre que l’on parle ? Et qu’est-ce que cette « théorie du genre », présentée par ses opposant.e.s auto-déclaré.e.s comme l’ennemi à combattre ?

On le dit, on le répète : la théorie du genre n’existe pas. L’expression est issue du discours vaticanais sur le genre et est employée dans une visée clairement polémique. Nous considérons cependant qu’on ne peut s’arrêter là. D’abord parce que ce n’est pas suffisant : les multiples tribunes et pétitions dont se sont fendu.e.s des chercheurs et chercheuses, pour expliquer qu’il faut parler d’études de genre et tenter de légitimer leur champ de recherche aux yeux du grand public, n’ont guère freiné le militantisme anti-genre. Ensuite parce que, qu’on le veuille ou non, il existe aujourd’hui un objet « théorie du genre » sur lequel les spécialistes du genre devraient se pencher. Enfin parce que l’on trouve, ici et là, l’expression employée par lesdit.e.s spécialistes, avec peu ou pas de distance critique.

Notre journée d’étude entend donc explorer deux axes de questionnement, dans une perspective à la fois épistémologique, réflexive et pratique.

1) Qu’est-ce que la « théorie du genre » ? Pourquoi tant insister sur le fait qu’elle n’existe pas ? Quel est son rapport avec la recherche sur le genre, et quelle image nous renvoie-t-elle de notre champ d’études ?

2) Que faire de la « théorie du genre » ? Quelle est la place et quels sont les usages de l’expression dans la communauté scientifique ? Doit-on prendre au sérieux cet objet, et comment l’appréhender ?

Programme

10h30-12h30, site Buisson, salle 2

Anne-Charlotte Husson (Paris 13 – Nord), « ‘Théorie du genre’: une formule au centre du discours anti-genre ».
Sara GARBAGNOLI (EHESS), titre à venir.

14h-15h45, site Descartes, salle F105

Odile FILLOD (chercheuse indépendante), titre à venir. (Allodoxia, son blog)
Réjane SENAC (Sciences Po, Paris 3), titre à venir.

16h-18h, même salle

Conférence de Didier ERIBON: « Le genre peut-il se passer de théorie? »

(Cliquer pour voir en plus grand)

Affiche_JE

Comments are closed